1.2 Les monnaies globales: bitcoin, litecoin, gulden, blackcoin, vericoin, worldcoin, peercoin, bytecoin…

Alors cette analyse est un peu plus compliquée…

Comme je l’ai dit précédemment, le Bitcoin est LA monnaie numérique mondiale actuellement. Sa primauté historique, sa robustesse et son aura en font une monnaie à part entière.

Cependant à l’aune de 2017, je ne suis pas si sûr que cela soit suffisant pour s’imposer définitivement dans le paysage. Ses carences actuelles, les problèmes de gouvernance, la centralisation des mineurs, son coût énergétique, et son inertie au changement, sont autant de barrières qu’il est difficile de dépasser aujourd’hui, d’autant plus que d’autres monnaies n’ont pas ces difficultés et se développent, pour certaines, sans ces freins. Seulement le bitcoin est et restera certainement encore un moment, le totem devant lequel chaque crypto monnaie doit passer et s’agenouiller afin de bénéficier d’un peu de visibilité et de crédibilité. Le Bitcoin est manifestement un très beau projet, mais la difficulté de créer une gouvernance démocratique, de pallier à ce problème de centralisation et de consommation énergétique  sont autant de béquilles héritées de sa genèse. Cela n’exclut pas pour autant la valeur de réserve que le bitcoin peut encore avoir à l’avenir, mais je ne pense pas que cela lui permette de répondre à l’ensemble des enjeux et des perspectives que les crypto monnaies portent en leur sein.

king bitcoin

Il ne s’agit pas d’écrire un article sur le bitcoin, bien qu’il le mérite amplement, mais bien d’évoquer les monnaies globales dans leur ensemble, et le potentiel qu’elles nous réservent par leur diversité et leur innovation technologique.

Nous positionnons ces monnaies comme globales, car bien souvent le spectre de leur création réside dans leur utilisation mondiale et affectée à des usages multiples contrairement aux monnaies locales ou sociales dont le positionnement « tipping » est clairement affiché.

Exception faite du bitcoin dont nous avons parlé plus haut, il existe beaucoup de monnaies globales aux caractéristiques très différentes que ce soit en termes de technologie, de masse monétaire, ou de positionnement…

Certaines de ces monnaies ont des positionnements axés sur :

  • La différenciation technologique (feathercoin, peercoin, burst, vericoin…)
  • Un positionnement orienté vers l’utilisateur final (Global currency reserve, gulden)
  • Un positionnement markéting ciblé sur la rapidité de la monnaie (vericoin, bytecoin), sur une communauté mondiale particulière (blackcoin)
  • Un positionnement neutre (litecoin, worldcoin)

Le litecoin est un cousin du bitcoin, basé sur la même technologie, mais avec un réseau moins puissant et donc potentiellement moins sécurisé. Comme sa masse monétaire maximale sera de 84 millions alors que celui du Bitcoin sera de 21 millions à terme, mais aussi en vertu de son prix plus faible (4$) il est considéré dans le milieu que le Litecoin est à l’argent, ce que le Bitcoin est à l’or. Mais contrairement à d’autres alternatives, il n’apporte aucune nouveauté à la dynamique des crypto monnaies.

starting block

Cependant il faut relativiser, excepté le litecoin et le bitcoin bien installés pour des raisons multiples, aucune n’a véritablement aujourd’hui tiré son épingle du jeu  On apprécie malgré tous les différentes dynamiques qu’elles soient communautaires, techniques, entrepreneuriales, qui leur permettent de se différencier et de marquer ce monde de leurs empreintes et de leurs dynamiques. L’attrait pour certaines est palpable, mais aujourd’hui toutes ces initiatives se retrouvent, non pas dans l’impasse, mais devant l’obstacle de l’adoption généralisée, de la législation et de la mise en production globale face aux défis de la sécurité.

1.3 Les monnaies anonymes : DASH, Navcoin, Shadowcash, Zcash, Monero, bitcoindark, Zcoin…

Les monnaies anonymes constituent un pan important des crypto monnaies, car elles représentent à la fois pour certains le côté sombre de cette technologie par les marchés noirs auxquelles elles apportent un outil pour parvenir à leurs fins, pour d’autres un moyen de retrouver une liberté en cours de perdition. N’oublions pas que l’argent « cash » actuel le permet déjà… A terme il est évident que certaines de ces monnaies s’imposeront sur le marché que celui soit légal ou pas d’un point de vu des autorités.

hacker

Dans l’histoire des crypto monnaies, beaucoup de personnes ont cru que le bitcoin était une monnaie permettant de faire des achats anonymes, or il n’en est rien. Le bitcoin est une monnaie pseudonyme, cela signifie, qu’à partir du moment où l’on relie une adresse de bitcoin à un utilisateur, il est possible de connaitre l’ensemble des achats et des ventes réalisé avec cette adresse depuis sa création. Le bitcoin étant basé sur une blockchain publique, tout est vérifiable et intégralement conservé dans toutes les copies décentralisées. Il n’y a donc rien d’anonyme, et c’est donc dans l’objectif de parer à cela que sont nées les crypto monnaies anonymes.

Si l’anonymat peut évidemment avoir des effets de bord négatifs (marché noir, drogues, armes…) il en est de même de la dictature de la transparence qui engendre une société de contrôle permanent. Et c’est là le risque des crypto monnaies à blockchain publique. Le fait qu’elle soit publique est pour ma part essentiel, si ce n’est inhérent à sa capacité disruptive dans sa contribution à l’émergence d’une confiance distribuée, mais cela nuit aussi à la démocratie et à l’autonomie individuelle et collective par l’ultra transparence qu’elle génère.

anonymous

C’est pour cela, mais aussi pour d’autres raisons plus obscures que je n’exclue pas, que soient nés des projets à blockchain publique anonymes basés sur des technologies différentes, mais ayant tous pour objectif de conserver la face publique de la blockchain tout en ajoutant une couche d’anonymat permettant aux utilisateurs d’avoir les bienfaits de l’un et de l’autre.

Toutes ces monnaies sont apparues à quelque chose près au même moment, soit durant l’année 2014. Seul, Zcash, Komodo (suite du projet bitcoindark) et Zcoin ont été créés en 2016 sur la base d’une technologie similaire. Bien souvent l’envoi anonyme est une fonction que l’on choisit d’activer ou pas au moment de l’envoi. Il est donc possible d’utiliser chacune de ces monnaies avec un degré de transparence égal à celui du bitcoin, mais aussi de pouvoir à tout moment utiliser la fonction d’anonymisation des paiements.

Il y a enfin des monnaies telles que blackcoin et navcoin, que l’on a évoquées dans les monnaies globales, mais qui ont aussi implanté des fonctions identiques au fil de leur développement.

Concernant la possible réussite de chaque projet, on évoquera plusieurs facteurs :

  • L’adoption du projet par les mineurs notamment dans le cadre de projets POW

(https://block-chain-invest.com/2016/11/10/lexique-blockchain/)

  • Le développement marketing et technique des équipes
  • La communauté des utilisateurs ou des aficionados du projet
  • La qualité et la solidité de la technologie
  • Et la gouvernance du projet bien sûr, car c’est une des clés actuelles de la pérennité de toutes ces cryptos
  • L’adoption par les foules sera aussi déterminante, mais nous évoquerons cela en conclusion de l’article

(à suivre)

SOUSCRIVEZ A NOTRE NEWSLETTER

Rejoignez nous pour tenir informé et recevoir nos derniers articles

Merci, vous allez recevoir un Email de confirmation!